Catégorie : Sortie Photo

Un logiciel bien utile

Il y a un programme que j’utilise depuis plusieurs années pour faire mes captures d’écran, surtout pour les cartes afin de préparer voyages et sorties.

Plus rarement je l’utilise aussi pour capturer des vidéos, je le mentionne plus pour vous faire savoir qu’il peut le faire aussi, dans les versions antérieures je ne le trouvais pas super, mais je l’ai essayé avec sa dernière mouture et c’est pas mal bien comme résultat.

Ah oui! mais de quel logiciel je vous parle vous me direz, il s’agit de Snagit ver. 13 de TechSmith.

Cette dernière version est vraiment bien faite et regorge de possibilité, et parmi celles-ci, celle qui m’a incité à vous faire découvrir ce logiciel, c’est la possibilité de faire des captures d’écran en mode panoramique.

Je ne sais pas pour vous, mais moi il m’est arrivé souvent de vouloir capturer une section de carte Google afin de préparer ma sortie ou voyage et me frapper le nez sur quelques problèmes…

1 – souvent la carte n’est pas dans le sens que je voudrais et m’oblige à faire une capture d’une portion plus grande de la carte

2 – et naturellement, si j’agrandi la surface de capture, le nombre de détails tel noms de rues ou routes diminue et même des bouts de routes secondaire ne sont plus visibles.

3 – alors pour conserver les détails, je capturais plusieurs parties agrandies et effectuait un collage, pas mal de travail, faut le vouloir.

Terminé tout ça avec le mode panoramique, on peut faire la capture en tous sens et le collage sera fait par le logiciel et c’est rapide.  Un peu comme on le ferait pour photographier un panorama, c’est assez similaire mais fait en déplacements sur écran.

Une vidéo vous présentant cette nouvelle fonction sur YouTube Capture panoramique

Personnellement, je voulais une carte montrant tout le secteur de l’aéroport mais avec le détail des rues et routes du secteur, cela m’a donné un fichier 5960X4700 pixels avec une résolutions de 120 pixels/pouces pour un poids de 7,2 Mo.  Quand même bien pour avoir un fichier image avec tout le détail.

Un autre point intéressant, il y a un module d’édition plus que complet qui permet de sauvegarder vos captures dans plusieurs formats dont les plus connus et aussi un format propre à lui qui sauve les calques, donc vous pouvez en tout temps retoucher à vos captures et les modifier à votre gré, quand même intéressant comme point.

Si vous voulez voir une présentation du logiciel et aussi voir d’autres vidéos de présentation : Présentation de Snagit

Site web de Techsmith francophone Techsmith

 

 

Publicités

Sorties photos à Montréal, d’autres liens intéressants

Cliquez sur les liens (soulignés)

Carte des ruelles vertes de Montréal

Si vous préférez sous forme d’une liste :

Ruelles verte, liste sur Wikipedia

Cartes des arrondissements de Montréal

La carte des stations de Métro

 

Une belle banque d’images de Montréal, souvent avec les emplacements précisés. Aussi d’anciennes photographies dans le lot.
On peut aussi voir les images que de les thématiques qui nous intéresse
Le planisphère de Panoramio
Une vue 3d des bâtiments nous offre vraiment la possibilité de planifier les plus beaux secteurs d’intérêts pour nos photographie. Doubler de l’outil Google Street, vous être assuré de ne pas vous déplacer pour rien.

Dans le coin gauche en haut, vous pouvez passer de la vue satellite à plan, en mode satellite les noms de rues n’apparaissent pas par défaut, pour les voir, soit vous passez en mode plan, ou placez votre curseur au-dessus du bouton satellite (quand vous êtes dans ce mode) une autre fenêtre apparaîtra, cochez la case légende et vous verrez les noms de rues aussi en mode satellite.

Dans le coin droit en bas, il y a un bouton flèche courbe, en cliquant dessus vous faites tourer le plan de 90 degrés.

En mode satellite et en utilisant cette flèche, on peut même voir si une ruelle offre des possibilités intéressantes.

L’autre bouton, (genre 4 points) en cliquant dessus vous passez du mode 3d au mode satellite normal. Et ainsi de suite.

 

Sorties photos, où aller et comment trouver

L’été est à notre porte et j’ai commencé à préparer mes sorties photos au Québec.  Comme à chaque année je fais le tour du web pour voir ce que les gens ont pris comme photographies dans le Québec, que ce soit des événements, architecture, graffiti ou tout autre thématique qui accrocherait mon attention.

Et j’imagine que les miennes servent à d’autres pour faire de même.

Je ne récupère pas des centaines de points d’intérêts, mais suffisamment pour me faire des buts, des endroits à aller visiter dans plusieurs régions du Québec, c’est plus motivant, que le fameux <no where>.

Pour être plus précis, ces endroits me servent de direction à prendre, mais entre eux et mon point de départ, il y a une multitude d’autres découvertes possibles.  En fait, je sais d’où je part, je sais où je veux aller, mais pas certain nécessairement d’y arriver, tout va dépendre des découvertes au hasard de la route.

Résumé de la méthode :

Mais comment trouver ces endroits ?  Pour le faire j’utilise des banques de photos (que celles qui peuvent contenir des coordonnées GPS ou emplacement), des applications sur ma tablette ou sur Win10.

Comme applications, j’utilise entre autres FlickStackr , il permet des recherches précises car on peut effectuer la recherche strictement sur la portion de carte choisie, plutôt pratique, et beaucoup de photos précisent l’emplacement, je vérifie à l’aide de google street, et si le sujet est bien à cet endroit, je récupère les coordonnées exactes en faisant un clic droit sur l’emplacement et dans la fenêtre qui s’ouvre je choisi < Plus d’infos sur cet endroit>

 

Il y aussi l’application Panoramio HD

Une autre qui permet de faire des recherches à partir de la portion de carte affichée, et quand l’emplacement est disponible, l’icône est en surbrillance, en appuyant dessus, la carte s’ouvre et offre plusieurs affichages différents, de plus il y a un curseur de zoom facilitant cette action.

Je viens d’en découvrir une nouvelle qui fonctionne sous Win 10, < Best photos on Flickr >, je la trouve moins intéressante que les 2 autres, car il faut visiter chaque photo pour savoir s’il y a des coordonnées, par contre quand il y en a, elles sont sous la forme 45.50459,-73.55604, donc juste à copier-coller dans Google pour vérifier si elles sont bonnes.  Je dois quand même avouer que cette application m’a permis de découvrir des sujets que je n’avais pas vu dans les autres.

Une fois que je considère en avoir suffisamment, je me fait une carte avec Google Earth, quand le tout est complété, j’enregistre ma carte dans un fichier kml.

Malheureusement, ce type de fichier n’est pas compatible avec mon GPS Garmin, je me dois de le convertir en fichier GPX  à l’aide du programme ITN Converter.

Ensuite je branche mon GPS Garmin à mon ordinateur et place le fichier GPX dans le dossier à cette fin, je déconnecte le GPS et l’ouvre.  Et voilà tous mes points d’intérêts prêt à être utiliser.

Pas mal plus simple et moins de travail que d’inscrire manuellement plus d’une centaine d’endroits dans le GPS.

 

Je me fais ensuite une copie papier de tous ces endroits, que je pourrai gérer comme bon me semble selon la ou les destinations de ma prochaine sortie photo.

Oui, c’est pas mal de travail, mais le temps sauvé sur le terrain le vaut, quand j’arrive sur place tout m’est familier, ah oui, j’oubliais de préciser que partout où cela est possible, je vérifie les environs à l’aide de Google Street, ça me permet de vérifier si les coordonnées trouvées sont bonnes et aussi de voir si autour il y autre chose d’intéressant, c’est probablement cet outil qui m’a fait faire le plus de belles découvertes.

 

Bien sûr, on peut utiliser directement Google Street pour effectuer des recherches au hasard dans un secteur que l’on voudrait visiter, ce sera sûrement plus long pour faire de belles découvertes, mais chose certaine, vous aurez assurément sauvé beaucoup de pertes de temps à faire du kilométrage pour rien.

 

Voilà, il ne vous reste qu’à vous amuser à trouver vos prochaines destinations photos.

 

 

 

 

 

 

 

L’hiver c’est beau, mais c’est froid!!!!

 

Dernièrement j’ai fait une sortie par temps froid extrême, avec le facteur vent -38 degrés Celsius, en fait ce n’est pas froid mais bien FRETTE!

Ceci m’a fait réaliser, que bien que le froid ne me rebute pas, il me faut bien tenir compte tout de même, car, faire de la photo quand on a les doigts gelés, et bien ça devient difficile et plus tellement intéressant, on pense plus à aller se mettre à l’abri et se réchauffer.

Côté vêtement, pour la plupart nous avons ce qu’il faut sous la main pour être bien au chaud ou tout du moins, rendre la sortie au froid acceptable.

Où ça devient plus compliqué, ce sont nos mains et pieds, si les bouts gèlent, même si nous avons chaud au corps, ça devient très désagréable et de toute façon, surtout les doigts gelés, toute manipulation de nos boutons sur la caméra devient difficile pour ne pas dire, impossible.

Alors il faut mettre l’accent sur la protection de ces parties de notre anatomie.  Mais comme nous sommes photographes, il ne faut pas que cette protection devienne aussi nuisible que le froid.  À titre d’exemple, assez difficile de faire de la photo avec de grosses mitaines de cuir.

Alors il faut trouver des gants suffisamment minces pour bien sentir les parties de l’appareil et pouvoir manipuler tous les boutons.

Il y a maintenant une multitude compagnies qui proposent des gants ou mitaines chauffantes, le tout fonctionnant avec des piles rechargeables, certaines moins efficaces que d’autres, et parfois il y en a qui ont des problèmes avec la conception.  Alors il faut faire le tour et voir les commentaires des utilisateurs, car, si vous décidez de vous payer une paire de gants de ce genre, il vous faudra investir plusieurs centaines de dollars, alors, c’est un achat à ne pas faire à la légère.

C’est ce que j’ai fait et les commentaires que j’ai eus et lus, m’ont fait opter pour une cie Canadienne, sise à Calgary et qui fabrique les gants Motion Heat.

Ces gants ne sont pas faits au départ pour des photographes, mais plutôt pour les utilisateurs de motos qui continus tard en saison à les utiliser.  Mais ça fonctionne très bien pour quiconque a besoin d’avoir les mains au chaud.

https://www.youtube.com/watch?v=u-OMBWwxTAY

Ils sont conçus aussi pour être utilisés comme doublure de vos gants habituels, je ne les ai pas encore reçus, je pourrai ajouter des commentaires éventuellement sur les pour et contre.

Mais bref, il existe bien d’autres Cie. qui vendent ce type de produit et les prix varient beaucoup, une recherche sur Google vous ne fera découvrir toute une panoplie.

Il semble que ceux de cette Cie. ais de meilleures batteries, de plus longue durée, des batteries 12 volts.

Il y a un autre système intéressant qui existe et fonctionnant sur le même principe, un genre de manchon dans lequel on se réchauffe les mains au besoin.  Ce qui peut nous permettre de travailler avec des gants minces et avoir une meilleure manipulation de l’appareil et se réchauffer les mains au besoin, le manchon étant attaché au niveau de la ceinture, c’est facile d’utilisation.

http://www.iandmelectric.com/collections/heated-gear/products/rechargeable-hand-warmer?variant=1025394076

Il existe aussi des semelles chauffantes, dans mon cas, je n’aime pas beaucoup, car j’ai un problème avec un pied qui enfle beaucoup durant la journée et là je serais vraiment beaucoup trop compressé dans ma botte, alors ça ne serait pas plus agréable que le froid.

Mais pour ceux qui n’ont pas ce problème, sûrement un autre bon gadget à utiliser pour être au chaud par temps froid.

http://www.iandmelectric.com/collections/heated-gear/products/thermacell-heated-insoles?variant=381415164

 

Naturellement, maintenant que nous sommes équipés pour faire face au froid, il faut penser aussi à l’équipement.

 

 

L’appareil photo

Si je me fie à ce que j’ai lu sur le sujet, les constructeurs d’appareils ne sont pas très encourageant à ce sujet, faire de la photo avec son appareil par température négative peut même annuler la garantie, en fait, dans votre livre il y a une plage température à respecter, dans un des miens c’est de 0 à 40 degrés Celcius, et c’est si vous utilisez votre appareil hors de cette plage que vous pouvez perdre votre protection (garantie)…    mais quand la garantie n’est plus, à nous de juger si le risque en vaut la chandelle, car oui il y a risque :

  • Le premier problème, plus que risque, c’est la décharge rapide des batteries (voir plus bas)
  • Assurément, il y a des pièces mécaniques qui pourraient se bloquer, ou ne pas fonctionner normalement.
  • L’électronique aussi subira de sérieux problèmes de fonctionnement
  • Et le lubrifiant lui, il ne fait plus ou pas bien le travail pour lequel il est conçu.
  • Mais le pire risque entre tous, c’est celui causé par la condensation, celle-ci causera des problèmes de flou sur vos images, de la condensation c’est de l’humidité, donc une forme d’eau, donc conductrice, alors danger de court-circuit et de $$$$ en réparation.
  • Le froid rend certaines parties des appareils très fragiles, pensez aux pièces en plastique entre autre.

Si malgré tout vous décidez de faire de la photo par temps froid, voici quelques suggestions de précautions à prendre :

Le premier des problèmes à faire son apparition, la baisse rapide de la charge de la batterie.  Donc, ayez plusieurs batteries, il vous en faudra bien plus que d’habitude.  Maintenez-les au chaud, sous vos vêtements d’hiver, pas agréable d’aller fouiller en dessous de ces couches pour les récupérer, mais elles auront conservé leur charge beaucoup plus que si conservées dans votre sac photo, avoué que dans le sac, elles ne sont pas en meilleures postures que dans la caméra, alors…

Évitez de faire de la photo d’extérieur au froid et passer ensuite en intérieur pour en faire, condensation assurée et futurs problèmes à venir, à éviter.  Si vous décidez d’aller visiter un musée ou autre en intérieur, conserver l’appareil au chaud dans le sac jusqu’à votre destination.

Si vous devez entrer à l’intérieur (pas pour faire de la photo, mais diner, exemple), si votre auto n’est pas loin, prenez le temps d’aller la mettre dans votre coffre, mais si vous n’avez pas le choix, placez-la dans un sac de plastique hermétique, si vous avez des sachets de silices, mettez-les dans le sac aussi, et mettez ce sac dans votre sac photo.  Les problèmes de condensation et d’humidité seront amoindris.

Si votre but est de faire la photo du lever du soleil, heure bleue ou dans le genre, je vous suggère de limiter au maximum votre présence sur le terrain, surtout que vous avez de bonnes chances que le froid soit à son maximum à cette période de la journée, alors vous gèlerez moins longtemps et votre appareil subira moins longtemps ce froid intense.

Au retour à la maison, faite la même chose et laissé votre appareil dans votre sac pour plusieurs heures, idéalement, si vous n’avez pas besoin d’utiliser votre appareil, attendez au lendemain pour le sortir du sac.  Avant de faire cela, récupérer votre carte mémoire au froid, vous pourrez traiter vos photos rapidement et la carte subie moins les problèmes cités.

Il existe un gadget au silice que l’on peut utiliser très longtemps, il peut être réactivé en le plaçant au four pendant quelques heures, il y a un code de couleur qui vous avertit que le moment est venu de le faire.

http://www.amazon.ca/Pelican-Indicating-Desiccant-Silica-Canister/dp/B0018O035O/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1455564950&sr=8-1&keywords=40+Gram+Indicating+Desiccant

 

N’oubliez surtout pas que….toute utilisation en dehors de la plage normale est à vos risques et périls, bye bye la garantie.

Bonne sorties photos.

Projet Montréal

Ne vous en faites pas, je ne me lance pas en politique, il n’y a que le titre qui en est proche.

Pour moi, projet Montréal, est plus un projet photo, visiter le plus de secteurs de cette immense ville et d’en immortaliser les belles découvertes que je ferai, ce qui m’y intéresse, tout, architecture variée, graffitis, les gens, l’environnement, le transport et même la nature, car c’est une ville aux multiples étendues vertes, dont de nombreux grands parcs.

Voilà donc mon projet Montréal.

Dernièrement j’y ai fait 2-3 découvertes qui m’ont touchées plus que les autres, bien souvent c’est dans les ruelles qu’on les déniche.  Étant né à Montréal, j’ai beaucoup de souvenirs de jeunesse liés aux dites ruelles.

 

Ces dernières ont beaucoup changé dans certains secteurs, dans certains cas, le communautaire a pris en charge la revitalisation de ces endroits.  Je dois avouer que j’ai pu constater à quel point cela a dû être bénéfique parfois.

Il faut dire que les ruelles ont eu plus souvent qu’à leur tour, mauvaise réputation.  Mais ça change beaucoup, sans faire nécessairement partie des fameuses ruelles vertes, section de ruelle convertie en espace vert, il y a des citoyens qui vont décorer l’environnent de différentes façons, meubles, peintures, murales, j’ai même vu des aquariums, des espaces verts personnalisés, bref, toutes les façons sont bonnes pour rendre plus intéressant plus jolis ces espaces urbains.

Parmi ces idées, j’ai vu un poteau de l’amitié, des enseignes avec les noms des enfants du quartier et dans quelles directions ils demeuraient.  Pas grand-chose vous me direz, mais pour moi cela veut dire qu’il y a pas mal de vie communautaire à cet endroit et que c’est une belle idée pour le souligner.

À un autre endroit, un jeu de serpents et échelles peint sur le fond de ruelle un de grand format, les dés fournis pour qui veut y jouer.  Idée vraiment originale et amusante.  Il doit sûrement y avoir bien rires certains soirs.

Et que dire de cette cour aménagée d’une vieille table et chaises disparates, avec le vieux poêle et comme fond de scène, une belle murale très colorée.  Le genre de spot où on aime se réunir en gang pour discuter entre amis.

Rien à voir avec les 3 autres idées, mais j’ai été amusé par l’idée d’un citoyen pour mettre l’adresse de sa maison sur sa clôture dans la ruelle, bon, du coup, avez-vous vu souvent des adresses à partir de la ruelle, elles sont rares, très rares.  Alors, déjà d’en avoir mis une et d’avoir utilisé des vis pour former les chiffres, vraiment cool et ….durable.

En voici les photos :