Catégorie : Équipement

Lightroom 911

Dans les dernières semaines j’ai éprouvé quelques petits problèmes avec mon Lightroom CC, des ralentissements anormaux, au point que d’effectuer des traitements avec le pinceau, celui-ci se déplaçait par saccade ou le traitement apparaissait au bout de quelques secondes, oui oui, quelques secondes.

Disons que c’est plutôt décevant lorsque tu viens de faire l’acquisition d’un ordinateur du genre formule 1.  Si j’avais eu mon ancien système, c’est automatique que je lui aurais mis sur le dos ces problèmes de ralentissement, mais là, c’est certain que le problème venait du côté de mon Lightroom.

Donc, début des recherches sur les différents forums, tout ce que cela m’a apporté, c’est de découvrir que je n’étais pas seul à vivre ces difficultés, mais la solution, mis à part toutes sortes de conseils qui ne fonctionnaient pas, était inexistante pour le moment.

Pour terminer, pas eu le choix que de me tourner directement vers les gens d’Adobe en utilisant le service en ligne (chat), service impeccable de leur part, la personne qui discutait avec moi m’a fait essayer plusieurs avenues, malheureusement sans succès.

Elle m’a demandé mon autorisation pour avoir accès à mon système à distance, ce que j’ai autorisé.  Là j’ai suivi ses essais sur mon écran, j’ai constaté que j’avais essayé pas mal tout ce qu’elle faisait, au moins, j’avais fait les bons devoirs.

Finalement, la solution est venue d’une réinitialisation des préférences avant l’ouverture de Lightroom.

Pour le faire vous devez appuyez et maintenir les touches du clavier Maj + Alt et cliquer sur votre icône Lightroom, une fenêtre vous apparaîtra dans laquelle il vous sera demandé si vous désirez vraiment réinitialiser toutes vos préférences, si oui, elles seront remises à leurs valeurs par défauts.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, tout est revenu à l’ordre, mais qu’est-ce que les préférences ont à y voir, je me pose encore la question.

ATTENTION! Si vous décidez d’essayer cette solution pour tenter de corriger un problème sans solution, il reste que vous devrez refaire tous vos choix dans les préférences et si vous aviez utilisé le système des couleurs pour vos photos, tout sera à refaire de ce côté.  Dans mon cas, je l’utilise pour identifier mes types de fichiers, alors, un p’tit 5 minutes me suffit pour identifier l’ensemble de mes dizaines de milliers de photos de nouveau, car le système de recherche de la bibliothèque facilite ceci.  Mais si vous utilisez les couleurs pour identifier vos meilleures photos, là ça risque d’être un travail plus fastidieux, alors pensez-y avant d’effectuer ce changement.

 

 

Ma 2e expérience avec M. Ralentissement, m’est arrivé dernièrement, Bof! pas grave, je vais refaire la correction dont je viens de vous mentionner, ouch! fonctionne pas.

Bon ok, j’ai fait le tour des quelques suggestions faites quand on rencontre ce type de problème, dont vider le cache de Camera Raw (dans les préférences, onglet Gestion des fichiers).

Vu que cela ne fonctionnait pas, je me suis tourné vers ma carte graphique.

Quand notre carte graphique est compatible, Lightroom en utilise les performances du processeur graphique, ce qui fonctionnait à merveille sur mon système jusqu’à dernièrement.

Gotcha!!!! C’était la source du problème, dès que je décoche cette option tout redevient normal.

MAIS pourquoi tout à coup ce qui fonctionnait bien, n’est plus correct maintenant, et pourtant, je n’ai pas fait de changement sur mon système, aucune installation de logiciel de plus, etc, alors pourquoi??

C’est sur cette piste de recherche que je me lance, en espérant trouver une logique quelconque derrière tout ça, mais disons que ça commence à être agaçant ces petits bugs sporadiques.

Voilà des pistes à explorer pour vous si jamais vous vivez des problèmes similaires.

 

 

 

 

 

Publicités

L’hiver c’est beau, mais c’est froid!!!!

 

Dernièrement j’ai fait une sortie par temps froid extrême, avec le facteur vent -38 degrés Celsius, en fait ce n’est pas froid mais bien FRETTE!

Ceci m’a fait réaliser, que bien que le froid ne me rebute pas, il me faut bien tenir compte tout de même, car, faire de la photo quand on a les doigts gelés, et bien ça devient difficile et plus tellement intéressant, on pense plus à aller se mettre à l’abri et se réchauffer.

Côté vêtement, pour la plupart nous avons ce qu’il faut sous la main pour être bien au chaud ou tout du moins, rendre la sortie au froid acceptable.

Où ça devient plus compliqué, ce sont nos mains et pieds, si les bouts gèlent, même si nous avons chaud au corps, ça devient très désagréable et de toute façon, surtout les doigts gelés, toute manipulation de nos boutons sur la caméra devient difficile pour ne pas dire, impossible.

Alors il faut mettre l’accent sur la protection de ces parties de notre anatomie.  Mais comme nous sommes photographes, il ne faut pas que cette protection devienne aussi nuisible que le froid.  À titre d’exemple, assez difficile de faire de la photo avec de grosses mitaines de cuir.

Alors il faut trouver des gants suffisamment minces pour bien sentir les parties de l’appareil et pouvoir manipuler tous les boutons.

Il y a maintenant une multitude compagnies qui proposent des gants ou mitaines chauffantes, le tout fonctionnant avec des piles rechargeables, certaines moins efficaces que d’autres, et parfois il y en a qui ont des problèmes avec la conception.  Alors il faut faire le tour et voir les commentaires des utilisateurs, car, si vous décidez de vous payer une paire de gants de ce genre, il vous faudra investir plusieurs centaines de dollars, alors, c’est un achat à ne pas faire à la légère.

C’est ce que j’ai fait et les commentaires que j’ai eus et lus, m’ont fait opter pour une cie Canadienne, sise à Calgary et qui fabrique les gants Motion Heat.

Ces gants ne sont pas faits au départ pour des photographes, mais plutôt pour les utilisateurs de motos qui continus tard en saison à les utiliser.  Mais ça fonctionne très bien pour quiconque a besoin d’avoir les mains au chaud.

https://www.youtube.com/watch?v=u-OMBWwxTAY

Ils sont conçus aussi pour être utilisés comme doublure de vos gants habituels, je ne les ai pas encore reçus, je pourrai ajouter des commentaires éventuellement sur les pour et contre.

Mais bref, il existe bien d’autres Cie. qui vendent ce type de produit et les prix varient beaucoup, une recherche sur Google vous ne fera découvrir toute une panoplie.

Il semble que ceux de cette Cie. ais de meilleures batteries, de plus longue durée, des batteries 12 volts.

Il y a un autre système intéressant qui existe et fonctionnant sur le même principe, un genre de manchon dans lequel on se réchauffe les mains au besoin.  Ce qui peut nous permettre de travailler avec des gants minces et avoir une meilleure manipulation de l’appareil et se réchauffer les mains au besoin, le manchon étant attaché au niveau de la ceinture, c’est facile d’utilisation.

http://www.iandmelectric.com/collections/heated-gear/products/rechargeable-hand-warmer?variant=1025394076

Il existe aussi des semelles chauffantes, dans mon cas, je n’aime pas beaucoup, car j’ai un problème avec un pied qui enfle beaucoup durant la journée et là je serais vraiment beaucoup trop compressé dans ma botte, alors ça ne serait pas plus agréable que le froid.

Mais pour ceux qui n’ont pas ce problème, sûrement un autre bon gadget à utiliser pour être au chaud par temps froid.

http://www.iandmelectric.com/collections/heated-gear/products/thermacell-heated-insoles?variant=381415164

 

Naturellement, maintenant que nous sommes équipés pour faire face au froid, il faut penser aussi à l’équipement.

 

 

L’appareil photo

Si je me fie à ce que j’ai lu sur le sujet, les constructeurs d’appareils ne sont pas très encourageant à ce sujet, faire de la photo avec son appareil par température négative peut même annuler la garantie, en fait, dans votre livre il y a une plage température à respecter, dans un des miens c’est de 0 à 40 degrés Celcius, et c’est si vous utilisez votre appareil hors de cette plage que vous pouvez perdre votre protection (garantie)…    mais quand la garantie n’est plus, à nous de juger si le risque en vaut la chandelle, car oui il y a risque :

  • Le premier problème, plus que risque, c’est la décharge rapide des batteries (voir plus bas)
  • Assurément, il y a des pièces mécaniques qui pourraient se bloquer, ou ne pas fonctionner normalement.
  • L’électronique aussi subira de sérieux problèmes de fonctionnement
  • Et le lubrifiant lui, il ne fait plus ou pas bien le travail pour lequel il est conçu.
  • Mais le pire risque entre tous, c’est celui causé par la condensation, celle-ci causera des problèmes de flou sur vos images, de la condensation c’est de l’humidité, donc une forme d’eau, donc conductrice, alors danger de court-circuit et de $$$$ en réparation.
  • Le froid rend certaines parties des appareils très fragiles, pensez aux pièces en plastique entre autre.

Si malgré tout vous décidez de faire de la photo par temps froid, voici quelques suggestions de précautions à prendre :

Le premier des problèmes à faire son apparition, la baisse rapide de la charge de la batterie.  Donc, ayez plusieurs batteries, il vous en faudra bien plus que d’habitude.  Maintenez-les au chaud, sous vos vêtements d’hiver, pas agréable d’aller fouiller en dessous de ces couches pour les récupérer, mais elles auront conservé leur charge beaucoup plus que si conservées dans votre sac photo, avoué que dans le sac, elles ne sont pas en meilleures postures que dans la caméra, alors…

Évitez de faire de la photo d’extérieur au froid et passer ensuite en intérieur pour en faire, condensation assurée et futurs problèmes à venir, à éviter.  Si vous décidez d’aller visiter un musée ou autre en intérieur, conserver l’appareil au chaud dans le sac jusqu’à votre destination.

Si vous devez entrer à l’intérieur (pas pour faire de la photo, mais diner, exemple), si votre auto n’est pas loin, prenez le temps d’aller la mettre dans votre coffre, mais si vous n’avez pas le choix, placez-la dans un sac de plastique hermétique, si vous avez des sachets de silices, mettez-les dans le sac aussi, et mettez ce sac dans votre sac photo.  Les problèmes de condensation et d’humidité seront amoindris.

Si votre but est de faire la photo du lever du soleil, heure bleue ou dans le genre, je vous suggère de limiter au maximum votre présence sur le terrain, surtout que vous avez de bonnes chances que le froid soit à son maximum à cette période de la journée, alors vous gèlerez moins longtemps et votre appareil subira moins longtemps ce froid intense.

Au retour à la maison, faite la même chose et laissé votre appareil dans votre sac pour plusieurs heures, idéalement, si vous n’avez pas besoin d’utiliser votre appareil, attendez au lendemain pour le sortir du sac.  Avant de faire cela, récupérer votre carte mémoire au froid, vous pourrez traiter vos photos rapidement et la carte subie moins les problèmes cités.

Il existe un gadget au silice que l’on peut utiliser très longtemps, il peut être réactivé en le plaçant au four pendant quelques heures, il y a un code de couleur qui vous avertit que le moment est venu de le faire.

http://www.amazon.ca/Pelican-Indicating-Desiccant-Silica-Canister/dp/B0018O035O/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1455564950&sr=8-1&keywords=40+Gram+Indicating+Desiccant

 

N’oubliez surtout pas que….toute utilisation en dehors de la plage normale est à vos risques et périls, bye bye la garantie.

Bonne sorties photos.

Des outils externes pour Lightroom

Pour la majorité des utilisateurs de Lightroom, on utilisera le clavier, une souris ou une tablette Wacom.  Mais il existe d’autres façons de faciliter notre travail avec ce merveilleux logiciel de gestion de notre photothèque.

Une de mes préférées et la moins dispendieuse de tous, l’application LRPAD

Installée sur votre IPAD, cette application vous donnera accès et contrôle sur plusieurs fenêtres du module développement, dont réglages de base, détail, couleur, caméra(qui est mixte de plusieurs items), métadonnées et accès aussi à vos paramètres prédéfinis.  Elle permet aussi de naviguer entre les photos du film fixe.

 

Même si vous n’aimez pas travailler à partir de cette application sur votre IPAD, juste le fait de pouvoir avoir accès en un seul coup d’œil sur l’ensemble des métadonnées de votre photo, je la trouve intéressante, surtout que le coût en est négligeable, moins de $10.

IMG_0740

Il existe aussi des clavier midi(genre de mixer) que l’on peut configurer les options.  ils sont plus ou moins dispendieux et prenne aussi beaucoup plus d’espace dans notre environnement de travail.

 

Je viens d’en découvrir un qui mérite peut-être de l’attention vu qu’il a un prix raisonnable. Le PFixer de Pusher Labs. Ils offrent plusieurs modèles qui vont de $30 à $360.

Selon le modèle, vous pouvez le configurer avec un choix de 200 fonctions et aussi des paramètres prédéfinis.

Malheureusement, que pour les utilisateurs de Mac OSX

 

Et il y aussi pour ceux qui ont le goût d’avoir quelque chose de plus versatile et beaucoup plus coûteux, le système Palette, jusqu’à 18 modules auxquels l’on peut donner la configuration de notre choix et dont on peut aussi programmer d’une multitudes de façons et pour plusieurs logiciels différents.

Jusqu’à $900 pour un kit complet.

Voilà quelques options de dépenses pour 2016 hi hi!

Faites vous plaisir et bonne photo…